traumatisme de suspension

Sur ce sujet beaucoup d’encre a déjà coulésuspensiontrauma_drammen_crane:

Il s’agit d’un état de choc avec danger de mort qui peut survenir par exemple lors de la suspension libre et immobile dans un harnais.

Suite à ce risque il est reconnu mondialement qu’un sauvetage de la victime doit avoir lieu dans les 10 à 20 minutes et ce avec les moyens présents sur le chantier.

Cette fourchette de temps ne peut être atteinte que si bereits vor Arbeitsaufnahme dem Aspekt Rettung ausreichend Rechnung getragen wird.

Un article intéressant et utile sur Wikipedia nous éclaire sur les détails et propose beaucoup de liens vers d’autres litératures.

Mondialement plusieurs cas de traumatisme de suspension sont connus ; leur nombre réduit et les analyses ayant suivies ne permettent pas de tirer des conclusions claires.

Mais nous pouvons affirmer:

  1. Quelques minutes pour un blessé dans un baudrier/harnais se révèlent être une torture --> testez le vous-même!
  2. Le risque de plaie ouverte est très élevé
    Le danger de saignement est aussi élevé que d’endurer un traumatisme de suspension

En conséquence: il faut envisager et préparer les différents scénarios de secours avant la prise en main de travaux avec MIPaC!

D’autres infos:

Publications d’Allemagne

Article sur un accident de traumatisme de suspension en Norvège 2005

Article sur un possible accident de traumatisme de suspension en Allemagne- Grevenbroich-Neurath

Plus qu’une lecture de chevet: Dissertation du Dr. Marco Einhaus (une lecture obligatoire pour les travailleurs sur corde)