Lanterneaux et coupoles translucides

C’est rarement avec la peur au ventre que l’on passe ou se tient à coté d’un lanterneau ou d’une coupole translucide.

Généralement ceux-ci ne sont pas transparents et nous donnent un sentiment de stabilité et d’incassabilité.

Vous trouverez aussi d’autres informations sur le site internet de la Suva

Vous trouverez une information de la Suva sur ce thème ici

oblicht_gitter

Pour les lanterneaux et les coupoles en acrylique, en polycarbonate ou en polyéthylène téréphtalate (PET), il faut noter:

  • Aucun fabricant ne garantie son produit à longue échéance ! (très souvent la déclaration se limite au moment de la mise en place)
  • Dans le cas d’un lieu de travail ou de passage les lanterneaux doivent être correctement et durablement sécurisés.
  • Seule une protection collective pour le client final et les employés peut apporter une protection sérieuse et durable dans le temps contre les passages à travers/chutes. (=des mesures complémentaires de construction tels filet, rampe, grille, grillage etc.)
  • Dans le doute il vaut toujours mieux considérer la coupole ou le lanterneau comme cassable

La situation initiale

  • Les toits sont de plus en plus souvent utilisés et joue un rôle central dans l’utilisation d’un bâtiment. (rétention, panneaux solaires, espaces verts etc.) 
  • Les différentes interprétations des directives et des mesures pour la réduction du risque de passage à travers de coupole sont à l’ordre du jour
  • Le client final, le fabricant ont souvent des visions différentes.
  • - La Suva enregistre régulièrement des chutes à travers ces dispositifs dont il résulte souvent des accidents graves!
    Officieusement le nombre d’accidents évités (un pied passé à travers etc.) doit être plus élevé.

La loi (VUV Art. 17):

Les toits qui pour des raisons sont souvent utilisés, doivent être aménagés de tel sorte qu’ils ne représentent pas de danger.

Remarque: par souvent il faut comprendre: la présence d’installations techniques, de panneaux solaires, espace verts intensifs etc. pour lesquels dans des intervalles de temps réguliers des travaux d’entretien ou de réparation doivent être effectués.